Europa Linka

  • Accueil
  • > Intempestifs
  • > -Breviaire à l’usage des rustres, des malcomprenants et des membres du PS

29 mai, 2009

-Breviaire à l’usage des rustres, des malcomprenants et des membres du PS

Classé dans : Intempestifs,Pour les Papouètes — europalinka @ 3:18


À l’heure où les trahisons se multiplient au parti socialiste français, où il devient presque distrayant de pronostiquer qui de Claude Allègre ou de Jack Lang rejoindra le parti du tyran, à l’heure où la politique d’ouverture joue à plein et montre au grand jour la vénalité et l’orgueil de girouettes toujours plus pathétiques, il fallait agir.

1189972.jpgdyn003original421622pjpeg1082de26dc5fad87f8131ab6bbfeaacc860e.jpgbarbouzelefebvresa6.jpg

 

Je propose donc ici une réponse toute faite qui pourra être utile devant toute tentative de débauchage, une réponse dont la rude simplicité pourra adéquatement servir de cache sexe au criant manque de conviction de nos élites d’opposition. Elle est d’ailleurs cocace, cette opposition qui s’offusque du sort de Julien Coupat le jour de la libération de ce dernier. Je lui souhaite au passage beaucoup de patience et la force de garder la dignité qui marque ses actes et ses déclarations jusqu’à ce jour. Toujours est-il qu’Apollinaire, en excellent poète, a laissé aux forces de gauche un petit trésor, magique, retors, accessible, et que chacun pourra s’approprier. Il faut aimer le conflit politique, vivre dans le débat d’idée mais dès lors qu’au nom de l’ouverture, nous sommes invités à suspendre notre intelligence citoyenne pour baiser les pieds du maître, avoir un maroquin d’impuissance (demandez à Kouchner) et goûter aux paillettes de la nouvelle tyrannie consumériste, alors je voudrais entendre ce joli refrain apollinien que voici en guise de réponse :

 

 

Réponse des Cosaques Zaporogues au Sultan de Constantinople

Plus criminel que Barrabas
Cornu comme les mauvais anges
Quel Belzébuth es-tu là-bas
Nourri d’immondice et de fange
Nous n’irons pas à tes sabbats.

Poisson pourri de Salonique
Long collier des sommeils affreux
D’yeux arrachés à coup de pique
Ta mère fit un pet foireux
Et tu naquis de sa colique.

Bourreau de Podolie, Amant
Des plaies, des ulcères, des croûtes
Groin de cochon, cul de jument
Tes richesses garde-les toutes
Pour payer tes médicaments.

 

Par ailleurs, j’ai utilisé deux fois le mot tyran. J’utilise ce terme pour désigner non pas l’état policier qui se développe mais l’usurpation de pouvoir. En quel sens? Le président français a reçu le mandat de président de la république, mandat et institution qu’il est en train de détruire. Il détruit la république en détruisant l’idée de Res publica, d’un bien commun entre les français, en divisant les communautés, en brisant les liens de solidarités, en traitant l’école et la médecine comme des entreprises devant être rentables, en réservant les droits de l’homme aux plus inoffensifs des détenteurs de passeport français, en rognant avec ténacité les fondements de la laïcité… Plus simplement, demandez-vous, si vous êtes Français, quelles valeurs communes, quels biens communs, quelle solidarité, quelle identité vous pouvez partager avec vos compatriotes après deux ans de tyrannie? Alors aux grands maux les grands mots.

 

Alexandre Duclos

Québec, le 29 mai 2009

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

alternativewittenheim |
Section cantonale de La Gra... |
RESISTER, S'INSOUMET... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AGIR ENSEMBLE
| Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...