Europa Linka

8 octobre, 2009

-Un réseau de 65 millions de pédophiles démantelé !

Classé dans : Bonjour ma colère — europalinka @ 10:32

Grâce à Frédéric Mitterrand, opportuniste de talent et scribouillard fangeux, le thème de la pédophilie revient sur le devant de la scène. Au même moment, grâce à une enquête attentive sur notre territoire, un réseau de 65 millions de pédophiles vient d’être découvert.

 salegosse.jpg

65 millions c’est à dire la France entière. Un certain beau parleur à lunettes (J.P.Sartre) a écrit « j’étais un enfant, ce monstre que les adultes fabriquent avec leurs regrets.  »  (Les Mots). La phrase est assez juste à ceci près que les regrets se transforment en fantasme à mesure que l’on projette de plus directement nos regrets sur les enfants. Or les enfants sont devenus le lieu de la projection de tous nos fantasmes. Fantasmes sécuritaires d’abord : on commence à généraliser les contrôles de la délinquance sur les enfants de plus en plus jeune (dès la maternelle –voir l’article http://europalinka.unblog.fr/2009/09/01/nous-sommes-tous-des-criminels-en-couche-culotte/). Fantasmes politiques en suite : nous considérons doivent dès le plus jeune âge désirer ce que nous désirons et consommer ce que nous consommons. On vient même de créer Milk, magazine de mode infantile.

milkmagazine25.jpg

 

 

L’interdit et l’établi entretiennent des relations organiques dans toutes les sociétés (Cf. Mary Douglas, Purity and Danger). Ainsi, si un ministre de l’intérieur de triste mémoire et de triste présent pouvait affirmer qu’il fait partie de l’identité nationale de laisser les jeunes filles s’habiller comme l’entendent, le même interdira le racolage passif (c’est-à-dire le fait de s’habiller de façon racoleuse). Pour une société, la définition des crimes sert à délimiter son identité. Ce qui touche le plus au cœur de l’identité doit être défendu avec le plus de virulence. Or nous exigeons sans cesse et avec virulence que nos enfants nous aime avant même d’être en état de se faire un jugement. Nous cherchons chez eux un acte de soumission, d’allégeance qui passe par une allégeance au désir commun, une communauté de désir. On blâmera donc très violemment ceux qui désirent l’enfance. Il est à noter qu’il est très probable que notre société produit beaucoup d’actes de pédophilie, notamment en criminalisant cet acte, ou en cherchant à imposer l’amour des enfants pour notre société. Notre société se comporte comme une société pédophile, ne respectant aucune barrière symbolique entre les socialisations infantiles et les socialisations adultes.

Malinovski rapporte dans La sexualité et sa répression dans les sociétés primitives qu’il n’observe aucun acte pédophile dans la société Trobriandaise (dans les îles du pacifique occidental). Les actes sexuels entre enfants sont permis mais doivent avoir lieu à distance, comme le reste de l’éducation qui se fait essentiellement entre enfants (avant la puberté). Les parents regardent cela comme nous regarderions Dallas. Cette sexualité infantile est considérée comme triviale et ne suscite par conséquent aucun désir.   L’auteur de ces lignes considère effectivement qu’il faut laisser les enfants en paix et pour commencer, cessons donc d’envahir les enfants avec nos désirs et nos projections. Attendons pour faire cela qu’ils aient quinze ans, qu’ils soient solides, révoltés, vindicatifs et drôles.

 

La pédophilie est un crime grave mais pour s’en occuper dignement, il convient de balayer devant notre porte au lieu de faire du premier venu un bouc émissaire. L’accusation n’en portera que mieux.

Alexandre Duclos,

 

Paris, le 08 octobre 2009.

 

Pour mémoire, voilà l’affaire rapportée par le « Libération » du jour : «  (© AFP Loic Venance) Polémique à retardement. Plus de trois mois après sa nomination rue de Valois, Frédéric Mitterrand est vitupéré pour un passage de son autobiographie Mauvaise vie, sur le tourisme sexuel. A l’origine de la charge: le Front National.

 

Lundi soir, Marine Le Pen, invitée sur le plateau de Mots croisés (France 2) pour un débat intitulé «crimes sexuels: comment empêcher la récidive?», fait un virulent aparté, reprochant au ministre de la Culture d’avoir, dans ce livre paru en 2005, «décrit par le menu la manière dont il effectue du tourisme sexuel et le plaisir qu’il a à aller payer des petits garçons thaïlandais». «Il l’écrit noir sur blanc et cet homme-là est ministre de la culture», tonne-t-elle, une fiche en main reprenant l’extrait en question.

 

Une attaque que la la vice-présidente du FN n’a visiblement pas improvisée. Comme le rapporte le site arretssurimages.net, ces citations essaiment d’ailleurs, depuis quelques mois, sur des sites d’extrême droite. Et le FN avait lancé, le 1er octobre, une pétition réclamant sa démission et demandé l’ouverture d’une enquête judiciaire pour que le ministre «s’explique sur ses déclarations».

 

Dans son communiqué, le parti d’extrême droite mentionne également l’ouvrage. Et cite le même extrait – avec les mêmes coupes -: «J’ai pris le pli de payer pour des garçons [...] Évidemment, j’ai lu ce qu’on a pu écrire sur le commerce des garçons d’ici .[...] Je sais ce qu’il y a de vrai. La misère ambiante, le maquereautage généralisé, les montagnes de dollars que ça rapporte quand les gosses n’en retirent que des miettes, la drogue qui fait des ravages, les maladies, les détails sordides de tout ce trafic. Mais cela ne m’empêche pas d’y retourner. Tous ces rituels de foire aux éphèbes, de marché aux esclaves m’excitent énormément […] On ne pourrait juger qu’un tel spectacle abominable d’un point de vue moral, mais il me plaît au-delà du raisonnable […] La profusion de jeunes garçons très attrayants et immédiatement disponibles me met dans un état de désir que je n’ai plus besoin de réfréner ou d’occulter. L’argent et le sexe, je suis au cœur de mon système, celui qui fonctionne enfin car je sais qu’on ne me refusera pas.»

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

alternativewittenheim |
Section cantonale de La Gra... |
RESISTER, S'INSOUMET... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AGIR ENSEMBLE
| Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...