Europa Linka

9 janvier, 2010

Alvaro de Campos

Classé dans : Non classé,Pour les Papouètes — europalinka @ 12:55

Alvaro de Campos, double poétique de Fernando Pessoa écrivit : « Ah! Sauvagerie de sauvagerie! Merde à toute vie comme la notre qui n’est rien de tout cela« , décrivant son ardent de désir de sentir sa poitrine déchirée sous les coups de puissantes lames pirates. L’amour du corsaire engoncé dans un corps de dandy. Petite balade avec Alvaro de Campos, grand poète portugais qui voyagea beaucoup et trop peu et qui écrivit de même dans la première moitié du vingtième siècle.

dvfernando20pessoa.jpgpessoa20preto20transp.gif

Notez bien que parfois, l’ardeur masochiste se jette sur les machine:

« Je pourrais mourir broyé dans un moteur

Dans le délicieux abandon d’une femme possédée.

Jettez moi dans la fournaise!

Précipitez moi sous les trains!

Rossez moi à bord des navires!

Masochisme à travers les méchanismes

Sadisme de je ne sais quoi de moderne, à la fois moi et le vacarme ».

(Ode Triomphale)

 

Ecrit dans un livre abandonné en voyage

J’arrive aux environs de Beja.

Je vais au centre de Lisbonne.

Je n’emporte rien et je ne trouverai rien.

Je ressens la fatigue anticipée de ce que je ne trouverai pas,

Et la nostalgie qui me saisit n’appartient ni au passé, ni au futur.

Je laisse écrite dans ce livre l’image de mon dessein mort.

J’ai été, comme l’herbe, et personne ne m’a arraché.

 

ANNIVERSAIRE

 

Au temps où l’on fêtait mon anniversaire,

J’étais heureux et personne n’était mort.

Dans l’acinenne maison, fêter mon anniversaire était une tradition séculaire,

Et la joie de tous, et la mienne, étaient aussi infaillibles qu’une religion.

 

AU temps où l’on fêtait le jour de mon anniversaire,

J’avais la grande santé de ne rien comprendre du tout,

D’être intelligent au sein de la famille,

Et de ne pas nourrir les espoirs que les autres nourrissaient pour moi.

Lorsque je fus à même d’espérer, je ne savais déjà plus espérer.

Lorsque je fus à même de regarder la vie, j’avais perdu le sens de la vie.

 

Oui, ce que j’ai été de ce que j’avais présumé,

Ce que j’ai été par le coeur et la parenté,

Ce que j’ai été de ces veillées semi-provinciales,

Ce que j’ai été d’avoir été aimé et d’avoir été enfant,

Ce que j’ai été- hélas, mon dieu! ce qu’aujourd’hui seulement, je sais que j’ai été.

 

Quelle distance!…

(Je ne le retrouve même pas…)

Le temps où l’on fêtait le jour de mon anniversiare!

Ce que je suis aujourd’hui ressemble à l’humidité du couloir au bout de la maison,

Les murs couverts de moisissure…

Ce que je suis aujourd’hui ( et la maison de ceux qui m’ont aimé tremble à travers mes larmes),

Ce que je suis aujourd’hui, c’est la maison vendue,

C’est tout le monde mort,

C’est de nêtre qu’un survivant à moi-même, une allumette refroidie…

 

Au temps où l’on fêtait le jour de mon anniversaire…

Temps bien aimé comme l’est une personne, que ce temps là!

Désir physique de l’âme de s’y trouver à nouveau

En un voyage métaphysique et charnel,

Dualité de moi à moi…

Manger le passé comme le pain de la faim, sans laisser le goût du beurre entre les dents!

 

Je revois tout avec une précision qui me rend aveugle à ce qui est devant mes yeux…

La table mise avec plus de couverts, avec de plus beaux dessins sur les assiettes,avec plus de verres,

Le buffet avec plein de bonnes choses, des confitures des fruits et le reste dans l’ombre sous la crédence,

Les vieilles tantes, les cousins différents et tout cela rien que pour moi,

Au temps où l’on fêtait le jour de mon anniversaire.

 

Arrête, mon coeur!

Cesse de penser! Laisse la pensée dans ta tête!

Ô mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu!

Aujourd’hui, je n’ai plus d’anniversaire.

Je dure.

Les jours m’échappent.

Je serai vieux quand cela viendra.

C’est tout.

La rage de ne pas avoir empoché mon passé à la dérobée!..

Le temps où l’on fêtait le jour de mon anniversaire.

 

*

Tous ces textes sont extraits de Poésies et proses de Alvaro de Campo,

Oeuvres complètes de Fernando Pessoa, Editions de la différence.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

alternativewittenheim |
Section cantonale de La Gra... |
RESISTER, S'INSOUMET... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AGIR ENSEMBLE
| Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...