Europa Linka

4 avril, 2010

-Idée électorale, absention et vote blanc.

Classé dans : Intempestifs — europalinka @ 18:07

Que faire de l’abstention et du vote blanc ? Comment réhabiliter le vote de refus, refus du choix ou refus du mode de régulation des conflits ? Voici une petite idée tirée d’un exemple parmi qui me concerne de près.

blanccestexprime.jpg

Voici des exemples de décomptes des voix dans les commissions de spécialistes dans les universités pour l’élection des futurs maîtres de conférence. 

« Après décompte des refus de choix et des bulletins nuls, on constate que 11 suffrages ont été exprimés : si l’on comptabilise 5 bulletins « oui », 4 bulletins « non » et deux bulletins blancs, la proposition n’est pas adoptée, car elle a fait l’objet de 6 votes défavorables contre 5.En cas de partage égal des voix, la proposition de la commission de spécialistes n’est pas adoptée. Ainsi, si 10 suffrages ont été exprimés, avec 3 bulletins « non », 2 bulletins blancs, et 5 bulletins« oui », il y a partage des voix entre votes favorables (« oui ») et votes défavorables (« non » et« blanc »). Aucune proposition n’est faite par la commission. » 

Il s’agit de votes qui correspondent à la structure du référendum tant un bureau de la commission fait une proposition acceptée ou refusée. L’abstention n’est pas prise en compte mais le vote blanc équivaut à un non, ou du moins à une absence de poids du oui. En suspendant son jugement, en refusant de se prononcer, on pèse réellement sur la décision.

De là, on pourrait imaginer deux traitements du vote blanc. D’une part, dans les élections habituelles (présidentielles, législatives, régionales, cantonales, européennes, annoncer non pas les suffrages exprimés mais les votes, incluant les votes blancs et les abstentions (50% des votes exprimés pourrait représenter moins de 20% des voix), limitant les pouvoirs des élus en fonction de leur représentativité, voire annulant leur élection en dessous d’un certain quorum. D’autre part, on pourrait qualifier le vote blanc en lui offrant reconnaissance et distinction en plusieurs catégories.

La plus faible serait le vote blanc par manque de choix.

Le vote blanc par refus du mode de régulation des conflits.

Le vote blanc par volonté de suspendre la décision politique.

Le vote blanc par sentimentalisme, nostalgie, allergie, sens de l’humour, amour du désordre (…).

 

Aussi étrange que cela puisse paraître, la réhabilitation du vote blanc pourrait être un excellent moyen de réhabiliter le vote dans notre mode de régulation des conflits.

 

Salut et joie,

 

Alexandre Duclos.

Un commentaire »

  1. Faiza

    Aucun article depuis quelques mois: que se passe t il..
    J’ai une question pourquoi ‘salut et joie’?

    Commentaire by Faiza — 20 septembre, 2010 @ 21:28

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

alternativewittenheim |
Section cantonale de La Gra... |
RESISTER, S'INSOUMET... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AGIR ENSEMBLE
| Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...